RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Sans papiers

Album

Sans papiers

Genin, Cendrine et Rascal (1959-)


Illustré par Jean-François Martin.
Âne bâté,©2016. Coll. Il était deux fois, 44 p.
Première parution 2012.

Dewey 848, LO 50245, SDM B702417, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782918689676
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
5 5.1 5 4 6

 

Lecture dans toutes les disciplines

P3

 

Chapitre thématique

Aiguiser son sens politique

Pistes d'exploration

Écrire et créer à son tour

Réagir à la finale coup-de-poing de l'album par le truchement d'une lettre adressée à la jeune narratrice.

Découvrir et s'inspirer du visuel

Décoder l'onirisme percutant et la charge symbolique des illustrations en tissant des liens avec le texte.

Enrichir son monde intérieur

Approfondir sa compréhension du phénomène des sans-papiers en lisant d'autres livres proposant une réflexion sur ce sujet, comme Le jeu des sept cailloux. Partager ses impressions.

Découvrir les richesses du texte

Émettre son opinion sur l'identité culturelle de la narratrice qui affirme : « Je suis française. Enracinée. » Appuyer ses propos à l'aide d'extraits du texte.

Mots-clés

Album, clandestinité, exil, expulsion, guerre, identité, immigration, injustice, narration au « je », récits (points de chute), réflexion sociopolitique, relations pères-filles, villes (Paris)

Commentaire descriptif

Un père et sa fille ont fui leur pays en guerre pour se réfugier à Paris, où ils vivent depuis quatre ans. Sans papiers malgré leurs démarches, ils ont appris à repérer les dangers, à ne pas faire de bruit, à se rendre invisibles. Tandis que son père enfile les petits boulots, la fillette fréquente l’école, apprend la langue, s’éprend de la culture. Fièrement, elle se déclare française, enracinée. Puis un jour, des policiers les emmènent, elle et son père. Cette histoire belle et tragique rend hommage au combat des immigrants clandestins que l’on nomme les « sans-papiers », tout en dénonçant la cruelle injustice de leur sort. Dans un témoignage empreint de dignité, la jeune écolière évoque la mort de sa mère au premier jour de la guerre, la fuite d’un pays à feu et à sang, l’arrivée en terre d’asile, l’espoir fragile d’une vie meilleure. De courtes phrases allant à l’essentiel rythment le texte, sobre et intense, truffé de références à la culture française. L’émotion à la fois crue et trouble qui s’en dégage va de pair avec l’onirisme percutant des illustrations, mêlant photographies et projections graphiques. Chargées de symboles, ces illustrations mettent les protagonistes en scène sous la forme d’ombres. Poignante, la finale de l’album suscite réflexions et discussions.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres