RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Le grand incendie

Album

Le grand incendie

Baum, Gilles (1975-)


Illustré par Barroux.
Éditions des Éléphants,©2016.25 p.
Première parution 2016.

Dewey 848, LO 50110, SDM B629453, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782372730266
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
4 4.1 4 3 5

 

Chapitre thématique

Aiguiser son sens politique

Pistes d'exploration

Écrire et créer à son tour

Créer une oeuvre collective rendant hommage aux livres et à la liberté d'expression.

S'informer

S'informer sur les droits et libertés des individus et des peuples. Pour ce faire, consulter des livres documentaires pertinents, comme Nous naissons tous libres....

Discuter

Partager ses réflexions sur l'importance des livres, notamment pour préserver la mémoire des peuples et faire profiter tout un chacun des connaissances humaines acquises au fil du temps.

Découvrir les richesses du texte

Établir des liens entre le récit de l'album et des situations tirées de l'histoire ou de l'actualité.

Mots-clés

Album, abus de pouvoir, courage, dictature, droits et libertés, espoir, livres, narration au « je », portée politique, solidarité, textes poétiques

Commentaire descriptif

Un autodafé se tient sur la grande place de la ville. Le Sultan y fait jeter tous les livres du royaume afin de pouvoir gouverner comme bon lui semble. Une fois tous les livres brûlés et le grand feu éteint, un garçon s'empare d'un morceau de charbon et écrit sur le mur du palais quelques mots trouvés sur un bout de parchemin épargné par le feu. Les citoyens de toute la ville l'imitent bientôt. Ils sont si nombreux à se presser autour du palais que celui-ci finit par s'écrouler et le Sultan par être renversé. Riche d’une forte portée politique, cet album montre comment les despotes tentent d’anéantir la mémoire des peuples et l’héritage littéraire pour imposer leur pouvoir et s’assurer le contrôle des populations. Cependant, le livre décrit aussi comment la résistance et la solidarité permettent de défendre les droits des citoyens, en particulier la liberté d'expression. Un jeune garçon témoin de l'autodafé, puis acteur de changement, est le narrateur du récit. Poétique et dramatique, le texte donne au récit une dimension universelle en n'identifiant pas le pays et le régime politique concernés. Des peintures aux larges traits, aux teintes de bleu, de jaune et de noir, illustrent ce texte qui se termine sur une note d'espoir.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres