RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Ada, la grincheuse en tutu

Album

Ada, la grincheuse en tutu

Gravel, Élise (1977-)


Illustré par Élise Gravel.
La Pastèque,©2016.32 p.
Première parution 2016.

Dewey C818, LO 49912, SDM B623729, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782923841984
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
3 3.1 3 4

 

Lecture dans toutes les disciplines

P1

 

Chapitre thématique

Mieux se connaître

Pistes d'exploration

Échanger

Échanger sur l’importance de respecter les préférences de chaque individu en tant qu’être unique.

Écrire et créer à son tour

Imaginer une suite à l’histoire. Ce faisant, y mettre en scène le garçon qui n’aime pas le karaté.

S'informer

Se familiariser avec la notion de stéréotypes féminins et masculins. Pour ce faire, trouver des exemples pertinents autour de soi.

Enrichir son monde intérieur

Prendre conscience du fait qu’aucune activité n’est réservée aux filles ou aux garçons. Enrichir la réflexion par des exemples tirés de son expérience.

Mots-clés

Album, aptitudes et talents, ballet, critique et déconstruction des stéréotypes, danse, humour (illustrations), narration au présent, onomatopées, préférences, récits (relance), sports (arts martiaux)

Commentaire descriptif

Chaque samedi, Ada est obligée de suivre un cours de ballet. Pourtant, la fillette n’a aucun intérêt pour la danse et cumule les maladresses. Un samedi, de nouveaux faux pas la conduisent à l’extérieur du local de danse, où elle percute un professeur de karaté. Impressionné par son coup de tête, monsieur Takata l’invite à s’inscrire à son cours de karaté. Ada est enchantée par cet art martial qui correspond davantage à ses aptitudes et à sa personnalité. Pourtant, dans son cours, un garçon semble détester le karaté. Dans cet album proposant une critique des stéréotypes de genre, une fillette découvre les plaisirs d’une discipline lui convenant davantage que le ballet. De façon amusante, la fin du récit suggère une suite à l’histoire. En effet, elle laisse penser que le garçon n’aimant pas le karaté pourrait entreprendre un cheminement inverse à celui de l’héroïne. Le texte se partage entre une narration économe et de courts dialogues, parfois disposés à l’intérieur de phylactères. Des dessins très narratifs au trait simplifié illustrent l’album. Des typographies diversifiées, des onomatopées et des compositions pleines de mouvement contribuent au dynamisme de l’ensemble.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres