RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Le masque

Album

Le masque

Servant, Stéphane (1975-)


Illustré par Ilya Green.
Didier jeunesse,©2011.33 p.
Première parution 2011.

Dewey 848, LO 45628, SDM B203386, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782278067398
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
3 3.2 4+

 

Chapitre thématique

Voir et faire autrement

Pistes d'exploration

Mettre en scène

Dans le cadre d'un atelier théâtral, explorer les possibilités qu'offre le port du masque neutre.

Découvrir et s'inspirer du visuel

Relever, dans les illustrations, les éléments qui contribuent à la poésie, à l'onirisme et à l'étrangé de l'ambiance.

Découvrir les richesses du texte

Proposer sa propre signification du rôle du masque dans le récit et de l'influence qu'il a sur le comportement du personnage principal.

Mots-clés

Album, colère, exclusion, fantaisie, figures de style (allégorie), identité, intérêt des illustrations, masques, métamorphoses, portée psychologique, quête, récits (structure récurrente), récits initiatiques, relations frères-soeurs, solitude

Commentaire descriptif

Petit Frère trouve un masque blanc capable de le transformer en n’importe quel animal. Pour impressionner ses camarades, Petit Frère se mue en un ouistiti, puis en un ours. Mais, chaque fois, l’animal finit par aller trop loin. Chassé, Petit Frère se change en loup et effraie le village entier. Lorsque même ses parents ne veulent plus de lui, Petit Frère s’efface sous les traits d’un chien errant. Heureusement, sa soeur le reconnaît et le console. Avec les larmes et la pluie, le masque se dissipe, et Petit Frère redevient lui-même. Au fil des métamorphoses animalières d’un garçon sensible mais maladroit, cet album aborde avec onirisme et finesse les thèmes de la quête de l’amour, de l’intégrité, du rejet, de la colère et de la solitude. Une structure récurrente rythme le texte, simple et chargé d’émotion, narré par une soeur dont l’identité ne se révèle qu’à la fin. Des illustrations naïves aux couleurs toniques et au trait précis accompagnent le récit initiatique. Elles représentent des enfants tour à tour séduits et offusqués par les prouesses et bêtises de Petit Frère. L’intensité des expressions et des regards de même que la richesse des compositions picturales ajoutent à la force de l’histoire.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres