RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Le livre qui fait aimer les livres

Textes courts

Le livre qui fait aimer les livres

Boucher, Françoize 


Illustré par Françoize Boucher.
Nathan,©2011.112 p.
Première parution 2011.

Dewey 002, LO 44634, SDM B114587, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782092532836
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
5 5.1 5

 

Chapitre thématique

S'offrir le plaisir de rire

Pistes d'exploration

Mettre en scène

Lire à des camarades quelques-unes des questions-réponses pour amuser et faire rire.

Échanger

Échanger sur les raisons pour lesquelles on aime lire. Préciser si le livre en présente quelques-unes.

Écrire et créer à son tour

Inventer une nouvelle page de l’ouvrage pour convaincre des bienfaits de la lecture.

Découvrir les richesses du texte

Relever des procédés humoristiques utilisés par l’auteure, tant au point de vue du texte que des illustrations et de la mise en pages. Juger de leur efficacité.

Mots-clés

Textes courts, absurde, caricatures, dérision, humour, impertinence (texte), intérêt de la mise en pages, jeux de mots, langue (registres de), lecture, livres, narration au « tu », questions-réponses (procédés)

Commentaire descriptif

Ce livre humoristique traite des bienfaits de la lecture, en vue de faire aimer les livres. Dans une mise en pages qui mêle étroitement texte et illustration, l’ouvrage propose des phrases courtes qui s’adressent directement au lecteur. Amusant à souhait, le texte montre, dans une suite d’affirmations loufoques, comment les livres rendent plus intelligent et plus intéressant, comment ils ne polluent pas, ne font pas de bruit et se conservent très bien. Aussi, l’ouvrage affirme que les livres ne tombent jamais en panne, qu’ils ne nécessitent pas de télécommande et qu’ils ne risquent pas d’être victimes d’un virus. De façon tout aussi absurde, l’ouvrage dévoile les dangers de la lecture, notamment le risque d’une « lecturite aiguë » en cas de lecture excessive. Des dessins au style naïf et volontairement biscornu appuient le texte, écrit dans un registre de langue familier, impertinent et prodigue en jeux de mots. Des couleurs en aplat (bleu ou orangé) agrémentent ces illustrations drolatiques et caricaturales qui évoquent la bande dessinée. Grâce aux ressources de l’humour et de la dérision, l’ouvrage est une véritable apologie de la lecture, malgré son caractère foncièrement décalé.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres