RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Guerres

Roman psychologique

Guerres

Gingras, Charlotte (1943-)



La courte échelle,©2011.152 p.
Première parution 2011.

Dewey C848, LO 44553, SDM B112347, Jeunesse

ISBN
 
 
Édition papier : 9782896518142
Format ePub : 9782896517015
Format pdf : 9782896519934
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
7

 

Chapitre thématique

Surmonter des difficultés

Pistes d'exploration

Échanger

À la suite de la lecture du roman, échanger sur les conséquences que peuvent subir les familles des soldats partis pour la guerre.

S'informer

À l'aide de sources d'information pertinentes, s'informer sur les récentes missions des Forces armées canadiennes en Afghanistan.

Discuter

Spéculer sur les raisons qui poussent une personne à s'enrôler dans l'armée en dépit des sacrifices que cela exige et des dangers présents.

Découvrir les richesses du texte

Noter les différences et les similitudes entre les témoignages de Laurence et de Luka. Comparer leurs manières de surmonter l’absence d’un père parti à la guerre.

Mots-clés

Roman psychologique, Afghanistan, attente, colère, détresse, éloignement physique, familles, guerre, lettres et correspondance, narration alternée, relations frères-soeurs, relations pères-enfants, soldats et militaires, violence

Commentaire descriptif

Un père de famille part en Afghanistan pour une mission au sein des Forces armées canadiennes. Il laisse derrière lui une femme amère et épuisée, ainsi que ses trois enfants, Laurence, 15 ans, Luka, 9 ans, et bébé Mathilde. Chacun à sa manière tente de survivre à ces longs mois d’attente. Mais plus le temps passe et plus les ravages de la guerre se répercutent sur la famille, réveillant du même coup des colères profondément enfouies. Ce roman psychologique traite avec justesse et sensibilité des conséquences que peuvent subir les familles de soldats partis pour la guerre. Il met en scène deux enfants ébranlés par le départ de leur père et par la dérive d’une mère qui ne sait plus les aimer. Bref et nuancé, le récit à l’ambiance intimiste bénéficie d’une narration où les témoignages fragmentés de Laurence et de Luka se suivent en alternance. S’exprimant à la première personne avec une candeur de plus en plus égratignée, Luka cherche dans la violence un moyen de rejoindre son père. Faisant fi de ses propres besoins d’adolescente, Laurence, quant à elle, se porte en sauveuse de l’équilibre familial. Tout au long de son discours, elle s’adresse au « tu » afin de mieux confronter ce père absent, pour lui adresser ses peurs, ses doutes et ses incompréhensions. Une légère variation dans la taille de la typographie permet de bien distinguer les deux narrateurs. Récipiendaire du prix Alvine-Bélisle 2012.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres