RÉSULTATS
1/1
Ma recherche
Titre : Les carnets de Douglas

Roman d'amour

Les carnets de Douglas

Eddie, Christine (1954-)



Alto,©2009. Coll. Coda, 200 p.
Première parution 2007.

Dewey C848, LO 43052, SDM A904797, Général

ISBN
 
 
Édition papier : 9782923550206
Format ePub : 9782896940097
Format pdf : 9782923550510
PréscolairePrimaireSecondaire
4ans
5ans
1re
2e
3e
4e
5e
6e
1re
2e
3e
4e
5e


Vous avez ajouté ce livre avec succès.

Indices

LO FLS ILSS-P ILSS-S CL
8

 

Chapitre thématique

Découvrir plusieurs facettes de l’amour

Pistes d'exploration

Discuter

Visualiser le film de Robert Monderie et Richard Desjardins, « L'Erreur boréale ». Discuter des conséquences de la déforestation que le film et le roman dénoncent.

Regrouper livres et produits culturels

Comparer le roman avec L'homme des silences de Christiane Duchesne. Relever les thèmes qu'ils ont en commun et les valeurs qu'ils véhiculent.

Découvrir les richesses du texte

Relever les procédés du récit et du texte, puis observer et commenter l'effet qu'ils produisent sur la lecture.

Mots-clés

Roman d'amour, amour, déforestation, deuil, familles recomposées, milieux de vie (villages), nature, originalité (comportements des personnages), portée historique-Québec (années 1960), préjugés, récits (alternance), récits (ellipses), rencontres, transmission de valeurs

Commentaire descriptif

Romain et Éléna, deux adolescents mal-aimés, quittent le même jour leur famille pour rejoindre Rivière-aux-Oies. Pendant que Romain réapprivoise le monde au coeur de la forêt, Éléna, de son côté, apprend les secret des plantes chez une apothicaire. Un jour, leur route se croisent. Entre les deux fervents de la nature, les peurs tombent et bientôt l’amour se réinvente. Romain devient Douglas, nom porté par un des arbres les plus majestueux, tandis qu’Éléna donne à l’enfant qu’ils attendent le prénom de la mère que la vie lui a trop tôt ravie : Rose. Après des mois de bonheur à attendre l’arrivée de la fillette, Éléna meurt. Des années passent. Tandis que Rivière-aux-Oies se transforme sous l’assaut des bétonnières, une famille se recompose, faisant fi des ragots du village. Ode à l’amour et réflexion sur la vie faite d’imprévus, le roman montre la force d'individus rassemblés par l’amour et portés par des valeurs authentiques devant les secousses de la vie et l’avidité aveugle d’un monde en transformation. Parallèlement aux amours qui naissent, il décrit les saccages subis par un village du Québec des années 50, aux prises avec l’arrivée massive de nouveaux habitants et d’exploitants immobiliers. Particulièrement bien rythmé, le récit, qui compte plusieurs ellipses, est découpé en séquences et en courtes scènes. Il emprunte au cinéma des éléments de forme et de langage, proposant notamment en finale un générique. Le récit s’allie à un texte fin, délicat, au phrasé limpide et bien tourné. Sensible et poétique, le roman, touchant, incite à la réflexion sur les valeurs et les visées du monde actuel.


Envoyer le lien de ce titre par courriel.

Envoyer un lien par courriel
 

 

Si vous préférez simplement copier-coller le lien pour votre propre usage, cliquez avec le bouton droit sur ce lien, et choisissez « Copier le raccourci» ou «copier l'adresse du lien ».

* Vous pouvez acheminer ce lien à plusieurs destinataires en séparant les adresses courriel par des virgules.

Tous le livres